Vitamine C : Connaissez-vous tous ses bienfaits ?

L’acide ascorbique plus connu sous le nom de vitamine C est une substance indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. En effet, sans cette vitamine hydrosoluble, la vie ne pourrait pas exister. Elle est évidemment vitale.

Malheureusement, cette vitamine est très sensible à l’environnement et à la chaleur car elle est détruite à partir de 60 degrés. Dès lors, tous les aliments qui en contiennent perdent leur potentiel vitaminique s’ils sont cuits. Cependant, comme l’homme ne fabrique pas la vitamine C, il est obligé de l’intégrer par le biais de l’alimentation crue (fruits ou légumes) ou par des compléments alimentaires adaptés pour équilibrer son taux.

La vitamine C contribue au fonctionnement normal du système immunitaire.

La vitamine C contribue à réduire la fatigue.

La vitamine C accroît l’absorption de fer.

La vitamine C contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif

Son action ANTISTRESS Très souvent prescrites lors d’un rhume, d’une grippe ou d’un quelconque malaise hivernal, la vitamine C devrait pourtant être reconnue pour ses autres qualités thérapeutiques dont son action incroyable sur le système nerveux. Qui penserait prendre de la vitamine C pour contrer une dépression ou un burnout ?   Lorsque le corps est en carence de vitamines C, il se produit une série de phénomènes dans l’organisme dont par exemple une baisse de certains neurotransmetteurs dont la noradrénaline qui joue un rôle capitale sur notre système nerveux. Dès lors, lors d’une fatigue qu’elle soit physique ou émotionnelle, la vitamine C devrait être prescrite pour ses capacités adaptogènes et parce qu’elle a une action antistress très intéressante. Aussi, nous reconnaîtrons l’action positive de la vitamine C en dose suffisante (1 à 5 grammes par jour en fonction des besoins ) pour traiter les cas de dépressions. D’ailleurs, l’apport de vitamines C naturelles sans adjonction de sucres ou de conservateur est un allié précieux pour retrouver le sommeil si rare lorsqu’on souffre de troubles nerveux dont la dépression fait partie.   Son action sur le système IMMUNITAIRE De plus, qu’on vive une épreuve émotionnelle ou non, la vitamine C a une action sur le système immunitaire assez intéressante vu qu’elle permet la synthèse des anticorps et qu’elle assure une meilleure mobilisation des globules blancs. Ces leucocytes contiennent d’ailleurs un pourcentage de vitamine C plutôt intéressant pour la guérison. Nous pouvons donc dire que la vitamine C est une vitamine qui accélère la guérison tout en stimulant la phagocytose. C’est ainsi que la vitamine C sera recommandée en hiver et en automne lorsque l’homme tombe plus facilement malade. Prenons également en considération son impact positif sur les traitements contre les maladies graves comme le cancer par exemple. Son action DETOX Aussi, la vitamine C est une substance antitoxique encore peu connue et pourtant… En effet, elle est un puissant détoxifiant de l’organisme et elle combat alors contre l’effet des pesticides si présents dans notre alimentation mais elle agira aussi contre les radicaux libres et les différentes toxines qui nous polluent au quotidien. Dès lors, on pourra aussi opter pour une cure de vitamines C en période de détoxification de l’organisme. Oui mais la liposomale uniquement Afin de bénéficier des meilleurs retours thérapeutiques, la vitamine C de type liposomale sera la plus adaptée et la meilleure pour l’organisme. Cette technique de fabrication permet d’apporter la vitamine C au cœur même des cellules par une pénétration exceptionnelle. Nous pouvons comparer ce type de traitement avec la vitamine C anciennement administrée par voie intraveineuse qui avait des résultats incroyables. Selon les besoins personnels, les posologies varieront  de plusieurs milligrammes jusqu’à 5 grammes par jour, ces dosages pourront être évalués avec votre médecin ou naturopathe. Notez cependant que le corps ne stocke pas la vitamine C, une surdose est donc quasiment impossible, néanmoins l’abus peut causer certains troubles rénaux. En ce qui concerne les vitamines C qu’on trouve facilement dans les boutiques bio ou les pharmacies, souvent en comprimés à croquer, elles contiennent pour la plupart une grosse dose de sucres et ne sont d’ailleurs pas dosées suffisamment pour contrer certains problèmes dont nous avons parlé. En optant pour la formule liposomale,( complément alimentaire) vous assurez une assimilation parfaite qui n’existe d’ailleurs pas avec le compléments de synthèse.
  Votre coach Marie
https://www.starofservice.com/profile
https://puissance-forme.business.site

POUR NOEL PROTÉGEZ LES MOMENTS EN FAMILLE SOYEZ FOUS !!

La vie de famille ;  juste un conseil simple mais très important pour moi : favoriser les temps de partage en famille encore plus au moment de Noel !

Ce sont des rituels incontournables, ou l’on fait une pause, ou l’on s’aménage une sorte de SAS de décompression.

Un temps en famille est une moment ou toute la famille est réunie pour partager une activité ou discuter. C’est une opportunité régulière et planifier ou on se concentre ensemble sur le bonheur de vivre réunis. Le temps de partage de s’apprécier, de se remercier, de s’aider, de résoudre éventuellement des problèmes, de se faire plaisir ensemble.

Le Monopoly, le jardinage , le karaoké, une sage préférée , un après-midi  ciné, une soirée pizza ou raclette ?

Trouvez une activité fédératrice. Rien ne vous vient à l’esprit ???

Chercher bien, cherchez plutôt  du coté des enfants et de leurs passe-temps. Vous allez trouvez un loisir que vous enfants aiment et sur lequel vous allez vous greffer pour ajouter de la magie et du plaisir.

Les enfants ont une faculté naturelle à se réjouir de presque tout, ils ont une joie de vivre que nous n’avons plus. A leur on régénérer cette joie de vivre. En grandissant ils ont tendance à la perdre ou bien moins l’exprimer . Les temps de partage en famille centrés sur une activité qui leur plaira, nos aideront à maintenir et entretenir cette joie de vivre communicative !

Prenons soin de nos anciens, pas seulement à Noel !

OKINAWA est une ile d’une archipel Japonaise, qui s’étend sur 100 km de long pour 4 à 30 km de large.

C’est une exception, avec  54 centenaires, dont 85% de femmes, pour 100 000 habitants.

En France, on compte environ 26 pour 100 000 habitants. A Okinawa, on note une absence de surpoids  et de diabète. Il y a seulement 3 % de personnes grabataires chez ces centenaires. Les tests de capacité intellectuelles chez les plus de 90 ans sont quasiment parfaits chez 80 % des hommes et 60 %  des femmes. Okinawa a gardé les traditions alimentaires et culturelles qui lui permettent de présenter le record de longévité, en bonne santé. Chez ces centenaires on constate des marqueurs biologique de lutte contre les stress oxydatifs élevés.

Leur secret ?? L’alimentation et l’art de vivre. De façon naturelle, les Okinawaiens pratiquent l’activité physique Elle est  naturelle  parce que intégrée dans leur vie de tous les jours. Ils marchent, font du vélo pour se déplacer , jardinent, travaillent et ce, quel que soit leur âge. Ils adorent les jeux de plein air, comme le croquet, ils pratiquent le tai-chi-chuan. C’est aussi  sur cette  ile qu’a été inventé le karaté.

Le tissu social est très développé . Tout le monde seconnait , se dit bonjour ou s’entraide. Non seulement les habitants d’Okinawa s’impliquentdans la vie de leur village, mais ils appartiennent  aussi à des sortes clubs de quartier qui seréunissent chaque semaine et ou tous montrent leur solidarité, ce qui leurpermet d’être moins stressés. Ils gardent ainsi une activité cérébrales ens’intéressant  à de nombreux sujets et encultivant des passions qui stimulent l’attention, la concentration, la réflexion et la mémoire.

Cela leur permet de conserver un rôle social.

Les personnes âgées sont considérées  comme des modèles et l’amour est une valeur omniprésente. Probablement, le secret du Bonheur.

PRENONS exemple sur OKINAWA et protégeons nos séniors, mais faisons-le bien avant la perte de l’autonomie. Faisons-le quand ils ont tout à enseigner et à apporter !

JE VOUS SOUHAITE D’EXCELLENTS FETES DE FIN D’ANNEE LES AMIS !

Votre coach Marie http://puissanceforme38.com/index.php/contacts/

CONTRÔLER VOTRE MASSE MUSCULAIRE

Pour contrôler  sa masse musculaire, il suffit de maîtriser le rapport entre la masse maigre et la masse grasse de votre corps. Quand on parle de masse maigre, on parle des os , du sang, des muscles, des organes et de l’eau., tout ce qui est nécessaire au fonctionnement de notre corps. La masse grasse, c’est la graisse du corps. Les impédancemètres appelés également  » moniteurs de pertes d’adiposité » , évaluent la valeur du pourcentage d’adiposité par la méthode d’impédance bioélectrique. La  masse maigre représente des tissus élevés en eau et qui conduisent donc facilement l’électricité. Alors que la masse grasse a une conductivité électrique bien inférieure. Le moniteur de perte d’adiposité envoie un courant électrique de très faible niveau(non ressenti par l’utilisateur) pour déterminer la quantité de graisse.

POURQUOI CONTROLER LE RAPPORT MASSE GRASSE/MASSE MAIGRE PLUTOT QUE LE POIDS ?

S’intéresser à vos muscles est plus important que souhaiter maigrir à tout prix. Le fait de vous fixer comme objectif un rapport donné de masse grasse/masse musculaire peut vous sortir de l’influence de la balance.

En développant vos muscles, vous, vous préservez votre santé à long terme et affichez une silhouette tonique plutôt que simplement svelte. Pour bon nombre de personnes, l’objectif consiste à être en forme. Afficher une silhouette agréable les encourage à poursuivre leurs efforts physique.

S’AMUSER EN BOUGEANT

LA DANSE ET SES BIENFAITS

On y pense rarement mais danser régulièrement produit les mêmes effets qu’un sport d’endurance. Quelque 42% des 65 ans et plus pratiquent régulièrement la marche, 3% SEULEMENT la danse. En dansant, nous musclons notre cœur, augmentons nos capacités respiratoires, améliorons notre circulation sanguine. Nous renforçons également nos muscles, entretenons nos articulations, travaillons notre équilibre, notre souplesse et la coordination de nos gestes. Le tout sans avoir le sentiment de fournir un effort, et même en éprouvant un réel plaisir.

Je recommande la danse également pour le cerveau. L’attention, la concentration et la mémoire sont fortement sollicitées pour mémoriser les gestes à reproduire, puis retenir les enchainements. Rien de tel que l’apprentissage d’une danse pour maintenir son esprit vif !

Zumba : 6 raisons pour lesquelles on devrait toutes s’y mettre !

Confiance en soi, diminution du stress, calories en moins, activité fun… Découvrez 6 raisons pour lesquelles on devrait toutes se mettre à la zumba !

Vous pensiez que la zumba était démodée ? Détrompez-vous ! Cette discipline continue à faire danser et bouger des milliers de personnes, un peu partout en France. Ce cours de fitness d’une heure, durant lequel on enchaîne des chorégraphies, sur des rythmes latino et internationaux est aussi bon pour notre corps que pour notre esprit… L’idée ? Se dépenser, faire du sport, sans avoir l’impression d’en faire !

C’est du sport… sans vraiment l’être

En se défoulant sur des musiques entraînantes, on oublie rapidement que l’on est en train de faire du sport. On prend du plaisir à venir, ce n’est pas une corvée de se dépenser pendant 1 h, on ne voit même pas le temps passer.

La zumba nous procure un sentiment de bien-être immédiat, et nous donne envie de revenir rapidement. Les personnes qui ne trouveraient pas d’activité qui les motive, devraient essayer ! Ça change de tout ce que l’on peut essayer ailleurs et qui n’a pas fonctionné. Idéal pour celles et ceux qui ont du mal à se motiver et qui veulent bouger !

On brûle des calories

Sans même s’en apercevoir (puisqu’on s’amuse !), on perd du poids. En suivant le prof pendant une heure, on brûle tout de même en moyenne 800 calories. C’est un cours très cardio, le rythme cardiaque s’accélère, on transpire, on se dépense, et tout le corps ehttps://www.starofservice.com/profi

lest sollicité. Pas de pause, on enchaîne les chorégraphies.

On s’affine de partout

C’est un cours cardio, mais il y a aussi du renforcement musculaire. Des mouvements de renforcement musculaire sont en effet cachés dans les pas de danse. Ainsi, sans s’en rendre compte, on fait l’équivalent de squat, on sollicite la sangle abdominale, on fait des crunch, on mobilise les muscles des bras… Tous les muscles y passent !

Votre coach Marie instructeur ZUMBAhttps://www.starofservice.com/profile

LA BONNE HUMEUR : BON POUR VOTRE BIEN-ETRE

LA BONNE HUMEUR BON POUR LE BIEN-ETRE

 

Nous avons le pouvoir d’être de bonne ou mauvaise humeur, selon ce que nous sommes disposés à vivre à l’instant où une situation spécifique se présente dans notre vie.

Notre humeur a un impact direct sur notre santé, nos relations, nos communications, nos enfants et surtout notre capacité à être heureux et satisfait de soi.

LA BONNE HUMEUR EST BÉNÉFIQUE POUR LE BIEN-ETRE

La bonne humeur et le rire ont de réels effets sur la santé, surtout quand ils sont partagés avec d’autres. En effet, le rire est contagieux, et augmente le bonheur et l’intimité entre les personnes qui rient ensemble. Etre de bonne humeur aide à renforcer les relations, car les sentiments positifs s’activent et la connexion émotionnelle se développe. La bonne humeur est souvent est souvent accompagnée de rire, plein de vertus pour la santé. Le rire en groupe crée un lien positif qui atténue le stress, adoucit les désaccords et la déception. Rire avec ses proches , rire en famille mais aussi rire au travail et rire dans ses relations sociales quotidiennes facilite la vie.

De plus, la bonne humeur et le rire permettent de renforcer le système immunitaire, de stimuler l’énergie, de diminuer les douleurs et de protéger contre les effets nocifs du stress. Le rire est un excellent décontractant musculaire.

LES VERTUS PRÉVENTIVES DU RIRE

Seulement de 10 à 15 minutes par jour de rire vous procurent des vertus insoupçonnées sur la digestion, le stress, le système immunitaire, le sommeil et l’énergie. En effet, le rire est le décontracturant le plus naturel du monde, il a donc de multiples effets sur la santé.

– La digestion ; le rire est un moyen naturel de lutter contre la constipation car il provoque une gymnastique abdominale qui favorise une bonne régulation du transit intestinal. L’estomac et les intestins se contractent, ce qui améliore le processus de digestion.

– Le sommeil : en supprimant les tensions, le rire nous détend et permet de s’endormir plus facilement. Un bon remède contre l’insomnie !

– Le stress : le diaphragme est sollicité et la respiration est régulée lorsque l’on rit. Ainsi les tensions peuvent plus facilement être évacuées. Le rire détend grâce au sentiment de convivialité et d’humour qu’il induit.

– L’énergie : en riant, l’organisme libère des endorphines qui ont un effet antidépresseur et anxiolytique. La fatigue, l’anxiété, l’insomnie, les douleurs, les contractures musculaires sont apaisées par les endorphines.

– Le contrôle du poids : Le rire stimule également la sécrétion de sérotonine, qui régule l’humeur, le sommeil et lutte contre les compulsions alimentaires.

Le simple bénéfice du rire est de passer un moment de détente qui permet de repartir sur des bases plus apaisées, d’être plus confiant et plus sûr de soi.

APPRENDRE A ETRE HEUREUX DE BONNE HUMEUR

Pour prendre les choses moins au sérieux et obtenir une version plus légère de la vie, il est nécessaire de :

  • Rire de soi même
  • Cherchez l’humour face à une mauvaise situation
  • S’entourer de personnes joyeuses et positives
  • Toujours garder une perspective humoristique sur ce que l’on ne peut pas contrôler
  • Se concentrer sur les enfants et apprendre de leur capacité à rire de tout ou de leur manière de simplifier les situations gênantes ou stressantes.

VOICI QUELQUES « TRUCS » POUR ETRE DE BONNE HUMEUR

  • Commencer la journée par un sourire
  • Faire le chat le matin : ne vous réveiller pas le plus tard possible pour finir par vous préparer en urgence. Cela vous mettra directement de mauvaise humeur. Accordez-vous au moins 10 minutes avant de mettre le turbo ! Soyez comme le chat qui s’étire après sa sieste. Grace à de petits étirements, à de petits exercices matinaux, votre corps sera prêt pour sa journée.
  • Remercier la vie pour les bonnes choses qui nous arrivent, en se fixant sur les petits détails.
  • Se rapprocher de n’importe quelle source de bonne humeur ou de rire, pour se laisser contaminer.
  • Essayer de passer du temps avec des gens qui rient, qui jouent, qui s’amusent : les enfants, les animaux de compagnie, les adultes qui profitent de quelque chose qui leur plait,…….
  • Profiter de toutes les occasions pour faire une blague ou une devinette et rire de l’amusement des autres.
  • Le soir avant de se coucher, garder en mémoire trois moments positifs, heureux ou drôles de sa journée.

C’est à vous  de jouer !!!

Marie votre coach

 

LE RÉGIME PALÉOLITHIQUE

 

Le régime paléolithique n’a pas été  » inventé » : il correspond à ce que les premiers humains mangeaient  spontanément  de façon naturelle. On en entend parler depuis que le Dr S. Boyd Eaton publiait, en 1985, un article, intitulé » Paléolithic Nutrition » dans le prestigieux New England Journal Journal of Medicine 1. Radiologiste et anthropologue médical, Dr Eaton émettait alors l’opinion que l’alimentation idéale correspondrait à celle de nos ancêtres de l’age de pierre. En autant que l’on puisse en juger à partir des populations actuelles vivant encore comme à cette époque, il semble que nos aïeux ne connaissent pas les maladies dégénératives .

On croit même que leur excellente forme physique leur aurait permis de facilement rivaliser avec les athlètes modernes.

La théorie du Dr Eaton stipule que ce sont nos gènes qui déterminent nos besoins nutritionnels. Comme le génome humain n’aurait évolué que de 0.02% en plus de 40 000 ans, c’est à dire que nous possédons  les mêmes gènes  que nos ancêtres préhistoriques.

Par conséquent, l’alimentation de cette époque nous conviendrait tout à fait.

La diète paléolithique supprime carrément deux des quatre grands groupes d’aliments, soit les produits laitiers et les céréales (dont le pain).

  • Elle fait partie des régimes faibles en glucides.

  • Elle ne comprend que 22% à 40 % de glucides, ainsi que de 19 % à 35%  de protéines, et 28 % à 47 % de lipides.

  • En comparaison, l’ alimentation nord-américaine typique comprend 50 % à 60% de glucides.

 

Votre coach Marie

LES SUPERS-ALIMENTS et L’ÉQUILIBRE

Les super-aliments :

Pour assurer une consommation équilibrée de nutriments nécessaires à une bonne santé, il est plus efficace de diversifier les aliments de notre régime alimentaire que de nous concentrer sur quelques aliments dits « super ». Ce qui implique notamment la consommation d’une grande quantité et d’une plus grande variété de fruits et légumes.

Un équilibre reposant sur des aliments variés et nutritifs, incluant de nombreux fruits et légumes, reste le moyen le plus efficace d’assurer l’apport nutritionnel équilibré qui sera bénéfique pour la santé.

Les super-aliments peuvent être consommés en complément d’une alimentation variée et équilibrée mais pas en remplacement.

Votre coach Marie

AUCUNE EXCUSE !!

Aucune excuse pour ne pas faire de SPORT!!

Pas de matériel ????

AVEC UN BANC on peut faire beaucoup de choses …..

La preuve en image…. un coaching efficace avec une personne qui progresse de séance en séance …!!!!

 

Marie votre coach !!

CONSEILS A SUIVRE !!

Conseils à suivre pour améliorer vos habitudes alimentaires

Définissez vos objectifs de comportement tout en restant raisonnable.

 Soyez précis. « Je veux améliorer ma condition physique « ou « Je vais manger mieux  » sont des notions trop vagues.

Définissez plutôt un objectif précis, comme « Je vais marcher 30 minutes par jour  » ou  à partir du mois prochain  « J’amènerai mon déjeuner deux fois par semaine ».

Commencez par les changements les plus faciles. Quand vous aurez atteint ces premiers objectifs, vous vous sentirez en confiance et vous serez plus à même de relever d’autres défis. Chaque petit changement deviendra permanent et viendra rejoindre les autres, pour donner de grands résultats. Donnez-vous le temps. Essayez de tenir le week-end sans trop en faire, ou prenez les choses un jour après l’autre, voire même un repas après l’autre s’il le faut.

Notez pour mieux constater vos progrès.

Si vous essayez d’intensifier votre activité physique, tenez un journal des distances parcourues ou du temps d’activité. Si vous essayez de réduire votre consommation de confiseries, établissez une limite pour la semaine et opérez un suivi. N’oubliez pas de vous féliciter à chaque petite victoire.

Essayez d’anticiper sur ce qui pourrait vous faire échouer et organisez-vous en ce sens. Si les soirées sont votre point faible, prévoyez un encas avant de partir et dites-vous à l’avance combien de verres vous vous accorderez. Si vous savez que vous choisirez de vous rendormir plutôt que de faire du sport au moment où le réveil sonne, placez-le à l’autre bout de votre chambre, juste à côté de votre tenue de sport. L’art de la distraction. Lorsque l’envie surgit de grignoter quelque chose dont vous devriez vous passer, dites-vous que vous allez attendre 15 minutes avant de vous laisser tenter. Vous allez vous occuper à autre chose et vous risquez fort d’oublier cette envie. Relevez ce qui déclenche vos mauvaises habitudes et brisez le cercle. Si le distributeur de friandises au bureau vous tente à chaque fois que vous passez devant, faites un détour pour l’éviter ou veillez à ne jamais avoir d’argent sur vous. Pour éviter le grignotage du soir, dirigez-vous vers la salle de bain pour vous laver les dents plutôt que vers la cuisine pour faire main basse sur le réfrigérateur.

 

Marie, votre coach