LE RÉGIME PALÉOLITHIQUE

 

Le régime paléolithique n’a pas été  » inventé » : il correspond à ce que les premiers humains mangeaient  spontanément  de façon naturelle. On en entend parler depuis que le Dr S. Boyd Eaton publiait, en 1985, un article, intitulé » Paléolithic Nutrition » dans le prestigieux New England Journal Journal of Medicine 1. Radiologiste et anthropologue médical, Dr Eaton émettait alors l’opinion que l’alimentation idéale correspondrait à celle de nos ancêtres de l’age de pierre. En autant que l’on puisse en juger à partir des populations actuelles vivant encore comme à cette époque, il semble que nos aïeux ne connaissent pas les maladies dégénératives .

On croit même que leur excellente forme physique leur aurait permis de facilement rivaliser avec les athlètes modernes.

La théorie du Dr Eaton stipule que ce sont nos gènes qui déterminent nos besoins nutritionnels. Comme le génome humain n’aurait évolué que de 0.02% en plus de 40 000 ans, c’est à dire que nous possédons  les mêmes gènes  que nos ancêtres préhistoriques.

Par conséquent, l’alimentation de cette époque nous conviendrait tout à fait.

La diète paléolithique supprime carrément deux des quatre grands groupes d’aliments, soit les produits laitiers et les céréales (dont le pain).

  • Elle fait partie des régimes faibles en glucides.

  • Elle ne comprend que 22% à 40 % de glucides, ainsi que de 19 % à 35%  de protéines, et 28 % à 47 % de lipides.

  • En comparaison, l’ alimentation nord-américaine typique comprend 50 % à 60% de glucides.

 

Votre coach Marie